Canapé composable par éléments PARIS PANAME

Paris panameCanapé composable par éléments

L. 457 x H. 77 x P. 150 cm (179.9"l x 30.3"h x 59.1"p)

Design Bruno MOINARD

Ce canapé au dessin sophistiqué est inspiré des année 50. Il illustre parfaitement bien le chic à la française aussi bien dans sa silhouette que dans son revêtement. Son dessin charnu et doux, tout en rondeurs invite à la détente et à la convivialité. Disponible dans une multitude d'éléments, il offre une grande modulatité et est personalisable à l'infini. Légèreté du dessin, géométrie des formes et noblesse des matériaux (fins tubes de laiton brossé, tissu épais à bouclette) font de ce canapé un ensemble cohérent, ouvert aux associations de formes et de matières, et qui mêle sobriété des lignes et grâce charnelle.

Design

Bruno MOINARD

Bruno MOINARD est un artiste accompli, à la fois architecte d'intérieur, scénographe, designer, peintre et photographe. En 1979, il rejoint Andrée Putman et Ecart International, puis en 1995 il fonde son agence d’architecture d’intérieur 4BI. Son style réside dans l'intégration subtile, élégante, épurée et chaleureuse de la culture française à chacune de ses réalisations. Pour Roche Bobois, il a imaginé Paris Paname. Deux écritures pour une même collection : la première, charnue et boisée, la seconde, légère et géométrique. Un ensemble cohérent, ouvert aux associations de formes et de matières, et qui mêle sobriété des lignes et grâce charnelle. “J’ai imaginé des pièces de mobilier dont on ne se lasse pas. J’ai donné un esprit, une épure précise à un univers de formes et de matériaux inspiré des années 1950. J’étais en recherche de sensations, sans verser dans l’ostentation. C’est un mobilier caméléon : il se marie au classique comme au moderne, sans faire d’ombre aux volumes.”

En savoir plus...
PORTRAIT BRUNO N B HD copyright Jacques Pepion
PARIS PANAME Salle a manger amb pdf ht

Même collection

Derniers produits consultés

PARIS PHOTO 2021

Le Mag Roche Bobois

PARIS PHOTO 2021

Grand Palais Ephémère, Paris

Lire cet article du magazine Roche Bobois