You are browsing the Guadeloupe site. For the United States, click here

Accueil > Services > Guide d'entretien

GUIDE D'ENTRETIEN

 

Vous venez d'acheter un salon/meuble/objet de décoration Roche Bobois:

Vous avez été séduit par ses lignes, ses couleurs... vous allez maintenant découvrir ses secrets : comment est-il fait, comment préserver ses qualités.

Ce manuel est fait pour vous guider :

 

INSTRUCTIONS D’UTILISATION

Les recommandations suivantes sont faites pour l’utilisation en toute sécurité et pour le parfait fonctionnement de nos produits. Nous vous invitons avant toute utilisation à les lire attentivement, ainsi que la notice de montage et d’entretien - Précautions d’emploi afférentes aux meubles livrés. En cas de difficultés à comprendre les avertissements et les instructions, contactez votre magasin avant d’utiliser ce produit. Dans le cas contraire, des lésions ou des dégâts matériels pourraient en résulter.

ATTENTION : toutes les parties transformables de nos meubles/produits, qu'elles soient manuelles ou électriques, doivent être manipulées avec précaution. Aucun objet ou partie du corps (mains, doigts ou autres...) ne doit, sous aucun prétexte, être inséré dans/au niveau des parties amovibles quelles qu'elles soient (mécanismes de dossier, de relax, de rallonge et autres ...).

Ce meuble doit être posé sur une surface plane et stable. Toujours vérifier que le produit soit bien stable avant utilisation. Ne pas monter sur les chaises, bridges et tabourets, ce ne sont pas des escabeaux.

LES SIÈGES :

→ Ne jamais s’asseoir sur les accoudoirs, les repose-pieds, les têtières et/ou les dossiers de votre canapé/fauteuil.
→ Ne pas sauter de manière brutale sur votre canapé/fauteuil.
→ Pour changer la position de certains dossiers (double profondeur), il faut attraper le dossier au niveau des deux angles supérieurs pour permettre la bascule sans aucun danger et ce, dans les deux sens.
→ Veillez à manipuler les têtières à crémaillère avec précaution. La remise en position initiale (à plat) se fait en les tirant légèrement vers l’avant du canapé.
→ Ne jamais insérer une partie du corps (doigts, mains ou autres…) dans les parties mobiles/amovibles.
→ Ne pas déplacer votre fauteuil/canapé lorsqu’il est en position ouverte, sous tension ou en cours d’utilisation.
→ Toujours laisser votre fauteuil/canapé relax en position fermée quand il n’est pas utilisé.
→ Ne pas laisser votre fauteuil/canapé relax en position ouverte.
→ La télécommande/boutons de commande sont destinés à être utilisés seulement par l’occupant du siège.
→ Ne pas laisser les enfants les utiliser ou s’amuser avec ces derniers.
→ Le mécanisme doit être utilisé exclusivement lorsque la personne est correctement assise.
→ Brancher le chargeur uniquement sur une prise murale. Ne pas utiliser de rallonge électrique/multiprise.
→ Ne jamais laisser brancher les batteries/transformateurs de manière continue.
→ Débrancher de manière préventive votre canapé/fauteuil relax en cas d’absence prolongée.
→ Par précaution, ne jamais poser de bougie/cendrier sans surveillance, à proximité de votre canapé/fauteuil ou d’une matière inflammable (plaid, coussins déco, ...) ou toute autre source de chaleur.
→ Déplier et replier la mécanique de votre canapé convertible avec précaution.
→ Ne pas fermer votre canapé convertible avec une couette/couverture à l’intérieur.
→ De manière générale, pour l'utilisation des fonctions relax et convertibles, veillez à ce que rien n’entrave l’ouverture et/ou la fermeture du fauteuil/canapé.

LES MEUBLES :

→ Ne pas s’asseoir sur le plateau et/ou les allonges de table de repas.
→ Ne pas ouvrir simultanément plusieurs tiroirs de votre meuble pour éviter tout risque de bascule.
→ Veillez à répartir le poids dans vos meubles au niveau des tiroirs et des étagères de façon équilibrée.
→ Ne jamais insérer une partie du corps (doigts, mains ou autres…) dans les parties mobiles/amovibles (mécanismes de rallonges).
→ Ne pas soulever une table de repas/basse par les allonges.
→ Ne pas trainer un meuble pour le déplacer.
→ Ne pas utiliser de produits chimiques agressifs à base d’alcool, d’acétone, ou d’autres produits abrasifs ou décapants.
→ Nettoyer immédiatement toute tâche due à une substance liquide.
→ Ne pas poser d’objet très chaud directement et sans protection sur la table pour éviter toute fissure/marques au niveau des plateaux et tout choc thermique.
→ Afin d’obtenir un usage optimal de votre meuble, veuillez vous assurer du bon calage de ce dernier.


 

 

1 - TOUT SUR LE CUIR

Le charme, la beauté et le toucher des cuirs élaborés spécialement pour Roche Bobois sont le résultat d'opérations réalisées en tannerie. ces opérations peuvent être résumées en deux phases principales : la première phase consiste à transformer la peau brute en un produit sain, souple, imputrescible et résistant dans le temps. La seconde phase consiste à apporter, par des opérations de finissage, l'aspect esthétique final à la peau (nourriture de la peau, bain de colorant, application de pigments, colorants et fixateurs de surface...). La peau transformée en cuir a ainsi acquis, au cours de ces opérations, toutes les caractéristiques qui vous ont séduit lors de l'achat de votre salon Roche Bobois.

LE CUIR, MATIÈRE AUTHENTIQUE

Le tannage et les opérations de finition apportent au cuir toutes les qualités esthétiques et fonctionnelles d’un produit noble : souplesse, résistance, tenue des couleurs. Toutefois, les opérations réalisées en tannerie ne gomment pas les traces de vécu de la peau.
Les marques de vie que l’animal a subies dans les pâturages sont des marques d’authenticité et font partie intégrante du cuir. Ces marques, souvent légèrement visibles, ne nuisent en rien à la qualité de la peau (plis de graisse, vergetures, blessures cicatrisées, piqûres d’insectes).
Elles sont le témoin et la garantie d’un cuir naturel dont la fleur est intacte.
Dès les premières utilisations des sièges, le cuir, soumis à son utilisation normale, aux variations de température, aux tractions et étirements, prend peu à peu son état physique définitif. Le cuir s’adapte aux contraintes de son environnement et garde souvent quelques distensions résiduelles de peau. Ce phénomène normal, identique pour les cuirs utilisés dans l’habillement ou la maroquinerie, est plus ou moins visible en fonction de l’intensité de l’utilisation des sièges, des caractéristiques de son environnement (température, hygrométrie…), de la souplesse des sièges et de l’épaisseur du cuir.

Les revêtements garnissant les sièges livrés seront conformes à l’échantillon choisi quant à la qualité, étant précisé :
- Que chaque peau d’animal est unique et que certaines traces sur les peaux (telles que les rides,cicatrices provoquées par des écorchures ou blessures d’animal, piqûres d’insectes, veines, pores dilatés, plis d’engraissement…) sont des marques de vie pouvant donner, à certains endroits, des nuances de grain, d’aspect ou de teinte qui ne sont pas à considérer comme des défauts mais au contraire comme la preuve de l’authenticité du cuir qui contribue à rendre chaque siège unique.
- Que le cuir est un matériau vivant et naturel, souple mais peu élastique et donc soumis à élongation en fonction de l’assouplissement normal des rembourrages et des compressions normales d’usage des sièges, notamment en fonction de la corpulence des utilisateurs. Des plis ou des ondulations peuvent apparaître dès les premières utilisations du salon.
- Certaines finitions de vêtements, et particulièrement de jeans, peuvent dégorger et générer un transfert de couleurs sur le cuir, notamment sur les cuirs clairs. Ce transfert peut être irrémédiable s’il n’est pas nettoyé immédiatement.

I. Utilisation - Conseils

Pour profiter pleinement et longtemps de vos sièges en cuir, veiller à respecter quelques règles de base. Le cuir, selon son type de finissage, est plus ou moins sensible à la chaleur et à la lumière, même par réverbération. Ces facteurs peuvent dessécher le cuir et ternir la vivacité de ses couleurs. L’emplacement de vos sièges dans leur environnement devra éviter si possible une exposition directe aux rayons solaires et lunaires ou une disposition proche des baies vitrées. Observer et respecter les conseils d’entretien pour préserver les qualités physiques et esthétiques de votre cuir. Ne pas attendre l’encrassement pour entreprendre les opérations d’entretien, ne tenter pas d’opérations de nettoyage, détachage… sans les produits adaptés. Ne disposer pas vos sièges près d’une source de chaleur intense (cheminée, radiateur, appareils de chauffage).
Le cuir est un matériau résistant, toutefois au même titre qu’une boiserie ou un autre matériau d’origine naturelle, il est sensible aux agressions physiques qui peuvent nuire à son aspect (rayures, griffures, frottements de tissus ou de vêtements rêches, rivets ou boucles de vêtements…).

Veillez à éviter ces types d’agressions sur le cuir. Une attention particulière doit être prêtée à certaines finitions de « jeans » dont le transfert de couleurs sur le cuir, notamment les cuirs clairs, peut être irrémédiable.

Nota : Pour éviter tout risque d’auréole résiduelle, il est important que chaque étape soit appliquée de façon uniforme sur tout le cuir traité en suivant les instructions de ce guide.
Pour cela, effectuer ces opérations minutieusement, en intervenant sur l’ensemble des éléments de votre siège l’un après l’autre (le dossier, puis l’accoudoir, puis l’assise…) et suivant le même protocole. Nous vous conseillons, au préalable, de tester les solutions nettoyantes et protectrices sur une partie non visible de votre produit.

II. Entretien régulier

Dépoussièrage, à réaliser tous les 15 jours :

La quantité de poussière et de salissure qui se dépose sur votre cuir est équivalente à celle qui se dépose sur un meuble en bois et que vous dépoussiérez régulièrement parce qu'elle est très visible.

Pour éviter que la poussière ternisse votre cuir et s'incruste dans les nervures de la peau, effectuez un dépoussiérage tous les 15 jours, et de façon hebdomadaire si votre canapé a une assise capitonnée, soit par le passage de l'aspirateur à l'aide d'un embout à brosse douce, soit par le passage d'un chiffon doux humidifié en surface du cuir.

Nettoyage, à réaliser chaque trimestre ou adapter en fonction de l'utilisation et des besoins du cuir :

Cette opération s’effectue automatiquement même si le cuir ne présente pas de salissures ou taches visibles. L’opération de nettoyage assainit le cuir et permet de nettoyer les pores et veinures, d’éliminer toutes les poussières grasses ou collantes, les résidus de transpiration, le sébum, les taches courantes et les salissures liées à l’utilisation des sièges, et qui ne sont pas éliminées par le dépoussiérage régulier, sans agresser le cuir. Le nettoyage permet également de préparer le cuir pour que l’application du produit de protection se réalise sur une surface nette et propre, lui donnant ainsi un maximum d’efficacité. Il se réalise à l’aide de la lotion nettoyante contenue dans le coffret d’entretien cuir de Roche Bobois spécialement conçu à cet effet. Nous vous conseillons, au préalable, de tester cette lotion nettoyante sur une partie non visible de votre produit.

Méthodologie
Appliquer la lotion nettoyante sur l’éponge du coffret ou sur une éponge douce non rugueuse et créer de la mousse à l’aide de la lotion en malaxant l’éponge puis nettoyer le cuir par de petits mouvements circulaires sans abraser le finissage du cuir, en laissant le temps au produit d’agir pour bien éliminer les salissures dans les pores et nervures du cuir. En cas de tache, tamponner la tache ou effectuer de petits mouvements circulaires sans frotter. Laisser le temps au produit d’agir. Répéter l’opération si nécessaire. Éviter de frotter intensivement le cuir. L’effet nettoyant est obtenu par la réaction chimique du produit et le temps laissé au produit pour agir. Ne pas détremper le cuir. Rincer régulièrement l’éponge pour éliminer les salissures récupérées et essorer la bien. En fin de nettoyage, effectuer un passage avec l’éponge rincée et bien essorée et laisser sécher. Après chaque utilisation du produit de nettoyage, il est important d’appliquer le produit de protection sur le cuir bien sec.

Protection, à réaliser chaque semestre :

Cette opération apporte durablement au cuir les éléments nécessaires à sa résistance contre le dessèchement, et une protection contre les taches. Le produit de protection agit préventivement en créant un écran aux agressions que subit le cuir. Le respect de la fréquence d’entretien permet de maintenir en état l’écran de protection et de préserver son efficacité. Nous vous invitons à disposer toujours du produit en question. A défaut nous ne pourrons répondre de l’usage de produits de substitution. Éviter en tout état de cause tous les produits contenant des solvants, à base d’huile ou de matière grasse. Cette opération se réalise à l’aide du produit contenu dans le coffret d’entretien des cuirs Roche Bobois et du chiffon prévu à cet effet. Elle s’effectue après le nettoyage du cuir propre ou neuf.

Méthodologie
Appliquer la crème d’entretien sur le chiffon prévu à cet effet, étaler le produit sans frotter intensivement pour enduire la surface du cuir uniformément. Insister au niveau des parties des sièges très utilisées : les assises, les accoudoirs et les dossiers. Laisser sécher deux heures et lustrer éventuellement à l’aide d’un chiffon laineux pour obtenir un effet brillant.

III. Détachage - Conseils

Tous les cuirs sélectionnés par Roche Bobois ont reçu en tannerie une protection de base dans la masse du cuir ou en surface contre les taches. L’entretien régulier permet de préserver cette protection et facilite les opérations de détachage. En cas de tache accidentelle, intervenez immédiatement. Avant d’effectuer l’opération de détachage à l’aide de produits, éliminez le maximum de matière tachante à l’aide d’un tissu absorbant sans frotter. Une fois l'opération de détachage effectuée, Procédez ensuite tel qu'indiqué au chapitre "Nettoyage". Des méthodologies de détachage sont données à titre indicatif, nous vous invitons à manipuler avec la plus grande précaution et avec un équipement de protection adéquat, les produits chimiques recommandés dans le paragraphe « Méthodologie ».

  • Sélectionner la méthodologie et les produits adaptés dans les méthodologies de détachage proposées dans le chapitre suivant.
  • Après un essai local sur une partie cachée ou peu visible de votre cuir pour tester une éventuelle réaction négative, réalisez votre détachage en respectant les instructions.
    Évitez de frotter, l'effet chimique des produits et la méthodologie sont suffisants pour réussir un détachage convenable. Si toutefois, vous n'obteniez pas un résultat satisfaisant, n'insistez pas.
    N'utilisez pas de produits hasardeux pour ne pas altérer votre cuir et créer ainsi un problème supplémentaire. Demandez conseil à votre magasin Roche Bobois ou à un professionnel.

IV. Méthodologie de détachage

Imprégnez l'éponge du coffret Roche Bobois, ou une éponge ménagère douce, avec du shampoing “Soft Cleaner” contenu dans le coffret d’entretien pour cuir Roche Bobois ou avec une solution nettoyante définie dans le chapitre “Nettoyage” de ce guide. Faites mousser le produit avec l’éponge et tamponnez la tache ou agissez par de petits mouvements circulaires sans abraser le finissage du cuir. Laissez le temps au produit d’agir. Répétez l’opération si nécessaire. Nettoyez l’endroit détaché avec l’éponge rincée à l’eau claire. Si un entretien préventif à l’aide de la crème de protection a été effectué régulièrement, “Soft Cleaner” éliminera la plupart des taches courantes.

IMPORTANT : après détachage, appliquez la crème de protection pour bien protéger votre cuir à l'endroit du détachage.

V. Méthodologies de détachage - types de taches

  • Encre Liquide : s'adresser à votre magasin Roche Bobois.
  • Stylo à Bille : utilisez un mélange 1/4 d'eau et 3/4 d'alcool. Trempez un coton-tige dans le mélange et détachez en frottant légèrement sur la tache. Après détachage, n'oubliez pas de re-protéger votre cuir. Si la tache a pénétré dans le cuir et résiste, n'insistez pas ; consultez votre magasin Roche Bobois.
  • Peinture à l'eau : méthodologie de détachage.
  • Peinture aux solvants : contactez votre magasin Roche Bobois.
  • Rouge à lèvres : méthodologie de détachage.
  • Sucre, aliment : méthodologie de détachage.
  • Lait : méthodologie de détachage ou détachage avec un mélange d'eau ammoniaquée à 28%
  • Sang : méthodologie de détachage ou mélange d'eau avec 10% de vinaigre blanc et 90% d'eau. Rincez avec l'éponge et protégez le cuir avec la "Crème Entretien".
  • Huile, gras, sébum, sueur, suppositoire : méthodologie n°2.
  • Urine : méthodologie de détachage.
  • Boue : méthodologie de détachage.

 

 

2 - L'ABC DU TEXTILE

Pour préserver le tissu de votre salon Roche Bobois et en profiter pleinement à tout moment, un entretien régulier et adapté est nécessaire. le respect de la méthodologie d'entretien préconisée vous permettra d'éliminer les salissures de surface et les taches accidentelles liées à l'utilisation de votre salon.

CONSEILS

Au même titre que tous les supports textile (moquettes, tapis, rideaux...) et en fonction de la nature de la fibre qui le compose, votre textile d'ameublement est plus ou moins sensible à la lumière et à la chaleur. La disposition de votre salon dans son environnement devra éviter si possible une exposition directe aux rayons du soleil ou un emplacement très proche d'une source de chaleur. La poussière, équivalente à celle qui se dépose sur vos meubles en bois, les salissures liées à l'utilisation des sièges (frottements des vêtements, des mains, petites taches accidentelles...), sont les premiers facteurs qui ternissent les textiles et nuisent à leur aspect esthétique. N'attendez pas que la salissure qui apparaît sur les parties les plus exposées de vos sièges soit trop importante pour mettre en œuvre l'entretien préconisé.

I. ENTRETIEN RÉGULIER

  • Dépoussiérage
  • Cette opération doit se réaliser régulièrement pour éliminer la poussière qui se dépose sur le textile et éviter qu'à l'usage des sièges, cette dernière soit écrasée dans le tissu. Effectuez un dépoussiérage hebdomadaire à l'aide d'une brosse très souple. Évitez les brosses dures qui risquent d'abraser la surface du tissu et créer un phénomène de fibrillation (cassure du fil composant le textile), et/ou de boulochage.

  • Détachage ponctuel - Conseils
  • Certains tissus de la collection Roche Bobois ont reçu un traitement de protection lors de la fabrication et tous les autres peuvent recevoir ce traitement sur demande à votre magasin Roche Bobois. Le traitement évite aux taches de pénétrer dans le tissu et facilite leur élimination. En cas de tache accidentelle et ponctuelle, intervenez dès que possible calmement et sans précipitation mais sans attendre que la tache s'incruste.

    Avant d'effectuer une opération de détachage à l'aide des produits préconisés, éliminez le maximum de la tache liquide ou pateuse à l'aide d'un tissu absorbant. Pour les taches sèches, brossez légèrement et passez l'aspirateur sur l'endroit taché.

  • Opération de détachage - Conseils
  • 1. Sélectionnez la méthodologie appropriée selon le type de tache dans le tableau de détachage.

    2. Après un essai local sur une partie cachée ou peu visible du textile, réalisez le détachage en suivant les instructions données dans les différentes méthodologies.

    Évitez de frotter le tissu. Le tamponnement de la tache à l'aide d'une éponge et l'effet chimique des produits sont suffisants. Un frottement trop intensif peut altérer la fibre textile et nuire à son aspect esthétique. En cas d'auréole résiduelle, répétez l'opération de détachage (méthodologie n°1) en tentant de mieux assécher le textile en tamponnant avec un tissu absorbant sec ou en utilisant l'embout du tuyau d'un aspirateur pour éliminer le maximum d'humidité avant d'appliquer la poudre absorbante de détachage. Le séchage de l'endroit humidifié peut être accéléré en utilisant un sèche-cheveux, en effectuant des spirale de l'extérieur vers l'intérieur de la partie à sécher. Évitez de chauffer trop intensivement le tissu.

    Nota : pour permettre à la poudre absorbante de bien remplir sa fonction, veillez à bien l'appliquer sur le textile (saupoudrez ou étalez à la main).

II. MÉTHODOLOGIE DE DÉTACHAGE

Les méthodologies de nettoyage du textile sont données à titre indicatif et nous vous invitons à manipuler avec la plus grande précaution les produits chimiques recommandés.

Nous vous conseillons, au préalable, d’essayer la méthodologie choisie sur une partie non visible de votre produit.

En cas de doute, le directeur du magasin, qui est votre meilleur interlocuteur, reste à votre entière disposition pour toute question.

• Méthodologie n°1
Imprégnez une éponge propre avec du shampoing contenu dans le coffret de détachage Roche Bobois ou avec une solution détachante (mélange de 5 % de savon liquide neutre type Woolite et le complément eau froide).
Tamponnez la tache à l'aide de l'éponge et absorbez à l'aide d'un tissu éponge sec pour éliminer le produit et la tache. Répétez l'opération si nécessaire en évitant de détremper le textile jusqu'à ce que vous obteniez un résultat satisfaisant. Évitez de frotter ou gratter intensivement l'endroit où vous intervenez pour éviter d'altérer le tissu. En fin d'opération de détachage et après avoir bien asséché l'endroit traité, saupoudrez la partie humidifiée avec la poudre absorbante de détachage pour éliminer les résidus de produits et le risque d'auréole. Laissez sécher, aspirez à l'aide de l'embout d'un aspirateur muni d'une brosse douce.
Détachage à l'aide d'un aspirateur (pour les taches importantes ou à fort dégorgement).
Appliquez le détachant ou la solution nettoyante préconisée, tamponnez à l'aide d'une éponge pour activer l'effet nettoyant. Aspirez la tache avec l'embout rond d'un tuyau d'aspirateur fonctionnant à puissance moyenne en débordant largement de la partie humidifiée. Répétez l'opération si nécessaire, appliquez la poudre absorbante, laissez sécher, aspirez la poudre absorbante.

Nota : l'application de la poudre absorbante est importante. Elle permet d'extraire les résidus de tache et évite la formation d'auréole.

• Méthodologie n°2
Réalisez un mélange 1/3 d'eau, 1/3 d'alcool à 90°, 1/3 de vinaigre blanc.
Opérez en utilisant la méthodologie n°1 en remplaçant le shampoing par le mélange créé.

Nota : si vous n'avez pas la possibilité de réaliser le mélange de produit, un essai de détachage à l'aide de la méthodologie n°1 peut s'avérer suffisant.

• Méthodologie n°3
Réalisez un mélange eau 70%, ammoniaque 30 %.
Opérez en utilisant la méthodologie n°1 en remplaçant le shampoing par le mélange créé.

Nota : si vous n'avez pas la possibilité de réaliser le mélange de produit, un essai de détachage à l'aide de la méthodologie n°1 peut s'avérer suffisant.

• Méthodologie n°4
Appliquez du solvant chloré ou de l'alcool à 90° à l'aide d'un chiffon
propre et tamponnez sans frotter. Appliquez la poudre absorbante, laissez sécher et aspirez. Répétez l'opération si nécessaire.
Terminez votre opération de détachage par une application complète de la méthodologie n°1.

III. TABLEAU DE DÉTACHAGE

Sélectionnez la méthodologie en fonction du type de tache à éliminer.
Appliquez la première méthodologie préconisée et détaillée dans la présente notice puis laissez sécher.
Stoppez votre opération de détachage si le résultat est satisfaisant.
En cas de résidu de tache, utilisez chronologiquement les méthodologies suivantes préconisées.

Retrouvez le tableau de correspondances des taches dans le guide d'entretien disponible au format pdf.

• Autres types de taches

  • Bougie
    Placez un buvard sur la tache et passez un fer à repasser (température minimum pour éviter de déformer ou marquer les fibres textiles synthétiques). Éliminez un éventuel résidu de tache avec la méthodologie n°4.
  • Chewing-gum
    Refroidissez à l'aide d'un aérosol anti chewing-gum ou d'un glaçon dans une poche plastique. Émiettez et éliminez la matière. Le fond de tache résiduelle peut être éliminé en tamponnant la tache à l'aide d'un tissu imprégné d'un solvant chloré (méthodologie n°4).
  • Vernis à ongles
    Tamponnez la tache à l'aide d'un tissu imprégné d'acétone ou d'acétate d'amyle pour diluer la tache. Tamponnez ensuite la tache à l'aide d'un chiffon sec et propre pour extraire le maximum de tache. Répétez l'opération si nécessaire et terminez après un dernier détachage par l'application de poudre absorbante.
ATTENTION : l'acétone ou l'acétate d'amyle sont des produits toxiques.

  • Peinture
    Selon le type de peinture, utilisez le diluant à peinture correspondant pour diluer la tache. Renseignez-vous auprès du commerçant qui vous a vendu la peinture et veillez à respecter les consignes de sécurité notées sur les emballages des produits. Terminez votre opération de détachage de la même manière que pour la tache de vernis à ongle.

    Nota : pour éviter une marque de propreté à l'endroit du détachage, il est souvent nécessaire de nettoyer complètement l'élément sur lequel l'opération a été effectuée.

IV. Nettoyage général des sièges

Cette opération s'effectue lorsque, malgré l'entretien régulier, un nettoyage plus radical est nécessaire pour rafraîchir l'aspect esthétique des sièges (il est conseillé d'avoir recours aux services d'un professionnel).

• Méthodologie de nettoyage

Humidifiez uniformément les surfaces à nettoyer avec le shampoing détachant Roche Bobois contenu dans le coffret de nettoyage ou la solution nettoyante préconisée.
Utilisez un récipient avec de l’eau tiède. Rajouter 5 à 10 % de shampoing textile Roche Bobois. Trempez le gant microfibre de nettoyage dans le liquide et essorez-le légèrement. Passez le gant de nettoyage sur toute la surface du textile de vos sièges.
Nota : pour éviter tout risque d’auréole résiduelle, il est important que l’application du shampoing soit uniforme sur toute la partie de textile traitée.

Rincez régulièrement le gant pour éliminer les salissures récupérées.
A la fin du nettoyage, réalisez un passage du gant sur tout le textile uniquement humide d’eau tiède en le rinçant régulièrement afin d’éliminer les résidus de salissures et de shampoing. Laissez sécher, aspirez à l’aide de l’embout d’un aspirateur muni d’une brosse douce.

 

 

3 - LES MICROFIBRES ET L’ALCANTARA® 

Les microfibres qui recouvrent vos sièges sont d'un entretien facile, toutefois, pour préserver leurs propriétés et en profiter pleinement à tout moment, un entretien régulier et adapté est nécessaire. le respect de la méthodologie d'entretien préconisée vous permettra d'éliminer les salissures de surface et les taches accidentelles liées à l'utilisation de votre salon.

CONSEILS

Au même titre que tous les supports textile (moquettes, tapis, rideaux...), les microfibres sont sensibles à la lumière et à la chaleur. La disposition de votre salon dans son environnement devra éviter si possible une exposition directe aux rayons du soleil ou un emplacement très proche d'une source de chaleur.

La poussière, équivalente à celle qui se dépose sur vos meubles en bois, les salissures liées à l'utilisation des sièges (frottements des vêtements, des mains, petites taches accidentelles...), sont les premiers facteurs qui ternissent les textiles et nuisent à leur aspect esthétique.

N'attendez pas que la salissure qui apparaît sur les parties les plus exposées de vos sièges soit trop importante pour mettre en œuvre l'entretien préconisé.

I. ENTRETIEN RÉGULIER

  • Dépoussiérage
    Cette opération doit se réaliser régulièrement pour éliminer la poussière qui se dépose sur les microfibres et éviter qu'à l'usage des sièges, cette dernière s'incruste en profondeur.
    Effectuez cette opération à l'aide d'un aspirateur muni d'une brosse douce.
    Brossez régulièrement à l'aide d'une brosse à habits pour préserver l'aspect velouté de votre salon.

  • Détachage ponctuel - Conseils
    En cas de tache accidentelle et ponctuelle, intervenez calmement et sans précipitation. Les qualités exceptionnelles des microfibres, les produits d'accompagnement et les conseils de détachage vous permettent de solutionner sans problème la plupart des taches domestiques.
    Avant d'effectuer une opération de détachage à l'aide des produits détachants, éliminez le maximum de la tache liquide ou pateuse à l'aide d'un tissu absorbant. Pour les taches sèches, brossez légèrement et aspirez l'endroit taché.

  • Opération de détachage - Conseils
    • 1. Sélectionnez le produit et la méthodologie appropriés selon le type de tache dans le tableau de détachage.
    • 2. Appliquez localement le détachant ou la solution détachante à l'aide d'une éponge et tamponner la tache.
    • 3. Eliminez la tache et la solution détachante à l'aide d'un tissu éponge propre et sec sur toute la surface humidifiée par de petits frottements circulaires. Utilisez régulièrement une partie de tissu sec pour bien absorber et obtenir un résultat correct.
    • 4. Répétez l'opération de détachage si nécessaire pour obtenir un résultat satisfaisant. Sur une tache sèche et ancienne, plusieurs opérations consécutives peuvent être nécessaires.
      Un frottement agressive n'améliore pas le résultat de l'opération de détachage et risque d'altérer le textile. Laissez les produits détachants dissoudre les taches. L'opération d'absorption par frottements circulaires à l'aide du tissu éponge sert uniquement à extraire les taches et les résidus de produits.

  • Conseils complémentaires
    Si, malgré la méthodologie préconisée et l'utilisation de la poudre absorbante, une auréole subsiste, répétez l'opération à l'aide du détachant approprié et tentez de mieux assécher le textile avec un tissu absorbant sec en débordant bien votre action de l'endroit humidifié ou en utilisant l'embout du tuyau d'un aspirateur pour éliminer le maximum d'humidité avant d'appliquer la poudre absorbante de détachage. Le séchage de l'endroit humidifié par les produits peut être accéléré à l'aide d'un sèche-cheveux utilisé à distance raisonnable (évitez de chauffer trop intensément le textile).
    Intervenez en détachage dès que possible et sans attendre que la tache sèche ou s'incruste. Plus l'intervention est immédiate, plus le résultat du détachage sera optimum.
    Les housses et les parties amovibles de vos sièges sont lavables.
    En cas de lavage en machine, utilisez un programme délicat et une température maximum de 30° ou l'eau froide, ainsi qu'une lessive douce. Le lavage à la main par trempage est conseillé en utilisant de l'eau froide ou tiède, additionnée de lessive liquide respectant les couleurs (type Woolite®...). Après un rinçage à l'eau claire, une opération d'essorage moyen en machine est conseillée avant séchage.
    Le séchage suspendu des housses et parties amovibles est idéal. Un léger brossage des housses, une fois remontées, redonne au textile son aspect velouté et doux.

II. Nettoyage général des sièges

Lorsque malgré l'entretien régulier, un nettoyage plus général est nécessaire pour rafraîchir l'aspect esthétique des sièges, plusieurs options sont possibles.

• Méthodologie de nettoyage
Humidifiez uniformément les surfaces à nettoyer avec le shampoing détachant Roche Bobois contenu dans le coffret de nettoyage ou la solution nettoyante préconisée.
Utilisez un récipient avec de l’eau tiède. Rajouter 5 à 10 % de shampoing textile Roche Bobois. Trempez le gant microfibre de nettoyage dans le liquide et essorez-le légèrement. Passez le gant de nettoyage sur toute la surface du textile de vos sièges.
Nota : pour éviter tout risque d’auréole résiduelle, il est important que l’application du shampoing soit uniforme sur toute la partie de textile traitée.

Rincez régulièrement le gant pour éliminer les salissures récupérées.
A la fin du nettoyage, réalisez un passage du gant sur tout le textile uniquement humide d’eau tiède en le rinçant régulièrement afin d’éliminer les résidus de salissures et de shampoing. Laissez sécher, aspirez à l’aide de l’embout d’un aspirateur muni d’une brosse douce.

• Injection - Extraction
Utilisez une machine à injection-extraction de location avec un embout ameublement pour procéder à un nettoyage plus en profondeur.
Après avoir préalablement traité les taches spécifiques à l'aide des méthodologies et des produits préconisés, préparez une solution de produit commercialisé avec la machine à injection-extraction (20 % de produit et le complément d'eau) ou une solution à base de lessive liquide respectant les couleurs des textiles (type Woolite® : 5 % de produit et le complément d'eau). Utilisez un pulvérisateur à main ou de jardin pour appliquer uniformément le produit sur les parties à nettoyer.
Brossez le textile à l'aide d'une brosse douce pour activer l'effet nettoyant du produit. Utilisez la machine à injection-extraction uniquement avec de l'eau claire pour effectuer l'opération de rinçage qui doit être réalisée uniformément.
Une fois l'opération de rinçage terminée, asséchez le textile en passant l'embout d'aspiration uniformément sur l'intégralité du textile à nettoyer sans injecter d'eau.
Laissez sécher et brossez le textile en finition.

• Service professionnel
Si vous souhaitez l'intervention d'un professionnel, consultez votre magasin Roche Bobois.

III. Méthodologie de détachage

• Méthodologie n°1
Appliquez sur la tache le détachant spray Roche Bobois contenu dans le coffret de détachage, ou bien de l'eau froide savonneuse (5 % de savon liquide type Woolite® et le complément d'eau).
Utilisez une éponge pour tamponner la tache.
Absorbez la tache et le produit nettoyant à l'aide d'un chiffon sec non rugueux.
Asséchez la tache à l'aide du chiffon par de petits mouvements circulaires en débordant de la tache et en utilisant régulièrement une nouvelle partie sèche du chiffon. Répétez l'opération de détachage si nécessaire.
En fin d'opération, saupoudrez la partie humidifiée avec la poudre absorbante de détachage pour éliminer les résidus de produits et le risque d'auréole. Laissez sécher, aspirez et brossez le textile pour lui redonner son aspect velouté.

Détachage à l'aide d'un aspirateur (pour les taches importantes ou à fort dégorgement) :
Appliquez le détachant spray ou la solution nettoyante préconisée, tamponnez avec une éponge pour activer l'effet nettoyant.
Aspirez avec l'embout d'un tuyau d'aspirateur à puissance moyenne la tache mise en suspension par l'action du produit nettoyant, en débordant largement de la partie humidifiée.
Répétez l'opération si nécessaire. Asséchez à l'aide d'un chiffon absorbant sec, appliquez la poudre absorbante, laissez sécher, aspirez puis brossez.

• Méthodologie n°2
Réalisez un mélange 1/3 d'eau, 1/3 d'alcool à 90°, 1/3 de vinaigre blanc.
À l'aide d'une éponge, appliquez la solution et opérez en utilisant la méthodologie n°1 avec le mélange créé à la place du spray.

• Méthodologie n°3
Réalisez un mélange eau 70 %, ammoniaque 30 %.
À l'aide d'une éponge, appliquez la solution et opérez en utilisant la méthodologie n°1 avec le mélange créé à la place du spray détachant.

• Méthodologie n°4
Appliquez le détachant Roche Bobois pour taches résiduelles grasses ou colorées, de l'essence minérale ou de l'alcool à 90° à l'aide d'un chiffon propre. Tamponner légèrement par de petits mouvements circulaires en dépassant les limites de la tache.
Répétez l'opération si nécessaire.
Terminez votre opération de détachage par une application complète de la méthodologie n°1.

IV. Tableau de détachage

Sélectionnez la méthodologie en fonction du type de tache à éliminer. Appliquez la première méthodologie préconisée et détaillée dans la présente notice puis laissez sécher.
Arrêtez votre opération de détachage si le résultat est satisfaisant.
En cas de résidu de tache, utilisez chronologiquement les méthodologies suivantes préconisées.

Retrouvez le tableau de correspondances des taches dans le guide d'entretien disponible au format pdf.

Autres types de taches

  • Bougie
    Placez un buvard sur la tache et passez un fer à repasser (température minimum). Le fond de tache résiduelle peut être éliminé avec les méthodologies N° 1 puis N° 4.
  • Chewing-gum
    Refroidissez à l'aide d'un aérosol anti chewing-gum ou d'un glaçon dans une poche plastique. Émiettez la matière. Le fond de tache résiduelle peut être éliminé avec les méthodologies N° 1 puis N° 4.

 

4 - LES SECRETS DES SIÈGES

I. Structure

Les canapés Roche Bobois sont conçus avec une structure en bois massif (hêtre, peuplier ou sapin), avec plusieurs traverses de renfort pour les assises. Des panneaux en multiplis et/ou particules permettent de renforcer toutes les structures. Des feuilles de mousse de différentes épaisseurs assurent la souplesse entre la carcasse et le revêtement.

II. Suspensions

Il existe principalement trois types de suspension :

  • À ressorts acier reliés entre eux ou moulés dans la mousse, entourés d'une toile de protection. Ce type de suspension est le plus répandu.
  • À fils d'acier en S reliés les uns aux autres.
  • À sangles élastiques entrecroisées en extension.

III. Toile anti-poussière

Il s'agit de la toile se trouvant sous le canapé. Pour la plupart de nos canapés, cette toile est clouée façon tapissier sur la structure.

IV. Toile de fond

Cette toile est, sur la plupart de nos canapés, tissée très serré avec un fil épais et souple afin d'obtenir une bonne tenue dans le temps.
Sur certains modèles, elle est matelassée et cousue avec des coutures en "S" ou en "X". Pour les canapés déshabillables ou déhoussables, nous utilisons une toile en coton déjà lavée à haute température afin qu'elle ne rétrécisse pas lors des lavages successifs de la housse.

Garnissage des coussins

  • Coussins 100 % plume. Ces coussins sont réalisés entièrement en plume stérilisée à haute température. Cloisonnés comme une couette pour éviter les risques de tassement, il faut régulièrement les "taper" pour en assurer tout le confort et conserver à la plume son "ressort" naturel. Les plumes ont tendance à absorber l'humidité de façon importante, entraînant un tassement important du coussin. Une fois par trimestre, il est recommandé de mettre à l'air libre, si possible au soleil (ou à défaut en sécheuse à basse température), les intérieurs de coussins pour en faire sortir l'humidité.
  • Coussins plume et mousse. Ce sont les plus utilisés par Roche Bobois pour les coussins de dossier. Ils allient le confort de la plume avec l'élasticité naturelle de la mousse. Ils sont réalisés de deux manières :
    • soit l'ame du coussin est réalisée en mousse, entourée d'une couette cloisonnée garnie de plumes stérilisées à haute température.
    • soit des cubes de mousse sont mélangés à la plume et agissent comme des ressorts sur celle-ci.
  • Coussins mousse. La plupart des assises de nos canapés sont réalisées en mousse Bultex tri-densité : partie inférieure 35 kg/m3(p.2,7 kpa), partie supérieure 30 kg/m3(p.1,75 kpa), en mousse haute résilience Bultex, enrobée de mousse de contact ultra souple 19 kg/ m3 ; l'ensemble de ces trois mousses est enveloppé d'une housse en coton.
    Dans les autres cas, les coussins d'assise sont réalisés en mousse haute résilience d'une densité minimale de 30 kg/m3. Quelle que soit l'élaboration, la mousse nécessite un "rodage" et le confort optimum ne sera obtenu qu'après 2 ou 3 mois d'utilisation.
  • Coussins à ressorts. Pour la plupart de nos canapés, il est possible d'obtenir les coussins de dossier en plume sur ame de mousse avec ressorts intégrés, ainsi que les coussins d'assise en mousse avec ressorts intégrés.

 

 

5 - TOUT SUR LES MEUBLES

Hygrometrie

L’hygrométrie correspond au taux d’humidité dans l’air. Son influence sur les meubles massifs est importante. Les bois sont utilisés "secs" au moment de la fabrication des meubles, leur taux d’humidité se situe entre 8 et 12 %. Cependant le bois reste un matériau vivant et donc sujet à des variations dimensionnelles.
Une atmosphère trop sèche due à un chauffage excessif peut provoquer des retraits ou même de légères fentes sur les panneaux massifs. À l’inverse, une atmosphère anormalement humide peut dilater les bois et causer la rupture des assemblages.

Calage & ajustement

Le calage consiste à assurer une horizontalité du meuble en cas de présentant des irrégularités. Un mauvais calage peut engendrer une discontinuité des portes. Un bon calage éliminera la plupart des problèmes de fermeture des portes.
Par ailleurs, pour les meubles Contemporains :

  • toutes les charnières sont réglables en 2 voire 3 dimensions afin d’ajuster l’horizontalité des portes ;
  • pour les portes à effacement latéral, voir la notice.

Pour les meubles de la collection Nouveaux Classiques :

  • si les tiroirs s’ouvrent moins facilement, un peu d’encaustique ou de paraffine sur les coulisseaux facilitera leur fonctionnement ;
  • quelques gouttes d’huile dans les serrures et les gonds faciliteront leur fonctionnement et en éviteront l’usure.

Particularite des essences

Comme pour beaucoup de matériaux, et malgré les vernis de protection, l’exposition à la lumière (rayons UV du soleil, de la lune) peut modifier les teintes des bois massifs et des placages : les bois clairs (merisier…) ont naturellement tendance à foncer, principalement la première année. Les bois foncés peuvent se décolorer. Les placages reconstitués (ALPI®) restent en revanche invariables aux effets des UV.

Entretien des bois teintés et vernis

Ne jamais passer de chiffon sec, utiliser un chiffon de coton légèrement humide et sécher. Ne jamais utiliser des produits contenant des solvants (alcool...).

Entretien des bois huilés

Utilisez une huile naturelle pour nourrir le bois et lui redonner son éclat et son aspect d’origine, une fois par an.

Entretien du daquacryl®

Matériau de 3 mm d'épaisseur, d'une très grande solidité, brillant et teinté dans la masse. Entretien quotidien : ne jamais passer de chiffon sec, utiliser un chiffon de coton humide, et sécher.
Suppression des rayures : demander le kit d’entretien Roche Bobois, en vente dans les points de vente Roche Bobois.
Pour les rayures légères : imprégner un coton du produit de rénovation (type Miror® ou auto-lustreur) et frotter la surface en tournant sur les rayures jusqu'à leur totale disparition ; puis nettoyer avec un produit à vitres.
Compte tenu de l'épaisseur, cette opération peut être renouvelée plusieurs fois, sans risque d'altérer la matière.
Pour les rayures profondes, contacter votre magasin Roche Bobois car l’opération nécessite un personnel qualifié.

Entretien des elements metalliques

Nettoyer avec un chiffon légèrement humide et sécher. Ne pas utiliser de produit chimique.
Lustrer régulièrement les éléments chromés ou polis avec des produits spécifiques d’entretien des métaux brillants.

Entretien des bois laqués

Dépoussiérer régulièrement votre meuble à l’aide d’un chiffon doux et sec.
Dans le cas de micro-rayures, passer un polish nettoyant spécial meuble à l’aide d’un chiffon de coton propre et non pelucheux, frotter puis lustrer.

Entretien des bois massifs ou plaqués, cirés

Dépoussiérer régulièrement votre meuble à l’aide d’un chiffon doux et sec.
Nous vous conseillons d’utiliser une cire 100% naturelle d’abeille ou de Carnauba. Appliquer la cire à l’aide de mèche ou de laine d’acier n°0000, étaler la couche de cire dans le sens des fibres du bois. Laisser durcir la cire, puis frotter toujours dans le sens des fibres pour lustrer à l’aide de laine d’acier n°0000 sèche ou d’un chiffon sec, votre meuble retrouvera la brillance naturelle du meuble patiné à la cire.
Ne jamais utiliser de produits solvants ou des produits contenant des solvants, ni des produits en aérosol.

Entretien des marbres et pierres naturelles

Dépoussiérer régulièrement comme le reste du meuble les parties en pierre ou en marbre avec un chiffon doux et sec.
Ne jamais utiliser de détergents à base d'acide, type détartrants, car ils pourraient endommager le marbre.
En cas de salissures tenaces, nous vous recommandons d’utiliser un détergent/savon neutre et doux, sans alcool.
Nettoyer immédiatement toute tache due à une substance liquide.

Ces conseils vous sont donnés à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de Roche Bobois. En cas de doute ou d’hésitation concernant l’entretien, nous vous invitons à vous rapprocher de votre magasin Roche Bobois

 

 

6 - TOUT SUR LES TAPIS

Conseils d’entretien

Une fois le tapis installé, il peut arriver que certaines parties présentent des plis. Ces plis vont disparaître au bout de quelques jours, une fois que les fibres du velours auront repris leur forme initiale. Pour faciliter sa mise en place et lui assurer une meilleure assise, vous pouvez positionner votre tapis sur un anti-dérapant.
Pour un entretien usuel, passez l’aspirateur régulièrement, sans brosse et à puissance minimale. Vous pouvez également saupoudrer largement le tapis de Terre de Sommières, laisser la poudre agir quelques heures puis passer l’aspirateur.
En début de vie, il peut arriver que votre tapis « débourre », c’est-à-dire, qu’un excédent de fibres en sorte. Tout ceci est normal et disparaitra au bout de quelques semaines. Ne jamais forcer le débourrage en le frottant, vous ne feriez qu’accentuer le phénomène.
Il est également possible que des fils dépassent. Il faut, dans ce cas, les couper avec des ciseaux, et ne surtout pas tirer dessus.

En cas de taches

Vous devez agir immédiatement en traitant la tache de l’extérieur vers l’intérieur. Enlever tout d’abord la plus grande partie de la tache avec une cuillère. Absorbez ensuite le restant avec un chiffon blanc sec ou un papier absorbant. Enfin, tamponnez votre tapis à l’eau tiède à l’endroit de la tache, en utilisant éventuellement un détergent adapté aux tapis. Répétez l’opération deux fois supplémentaires si nécessaire. Si la tache persiste, contactez un professionnel rapidement.

L’entretien spécifique de la soie végétale

La soie végétale est une fibre d’origine naturelle élaborée à partir de la cellulose (viscose). C’est une qualité délicate qui nécessite un entretien particulier : fibre très fine et hydrophile, l’eau aura donc tendance à la faire friser et à la compacter. En cas de tache, réaliser autour de celle-ci une barrière de Terre de Sommières afin de couper la capillarité, puis procéder comme exposé dans le paragraphe précédent. Il est important de tamponner le surplus d’eau rapidement et de sécher la fibre au séchoir à cheveux en l’ébouriffant avec les doigts ou avec une brosse en soie pour lui redonner son gonflant de l’extérieur vers l’intérieur ; ne pas laisser le liquide s’évaporer et sécher à l’air. En cas de doute, contactez un professionnel qui effectuera un nettoyage à l’eau, ou en injection-extraction en cas de pose collée ou tendue.

Recommandations

Nos tapis sont fabriqués selon des méthodes artisanales, il peut arriver que leur dimension soit légèrement différente ou que les bordures ne soient pas parfaitement droites. Une variation de +/-3% de la dimension est tolérée.
Il est déconseillé d’exposer votre tapis à la lumière directe du soleil et de la lune, qui décolorent les fibres de façon inexorable.
Tourner votre tapis tous les six mois afin de répartir les zones de trafic.
Il est déconseillé de positionner votre tapis tufté sur un plancher chauffant.


TÉLÉCHARGER LES GUIDES D'ENTRETIEN EN PDF


Picto  Télécharger le guide d'entretien au format PDF